un RESEAU proche de VOUS!

nos PHARMACIENS a votre ECOUTE

la FIDELITE RECOMPENSEE

PRIX BAS à l'annee!

Le bisphénol S remplaçant du bisphénol A, est-il moins dangereux ?

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a mené un travail d’expertise entre 2009 et 2011 sur les perturbateurs endocriniens dont le bisphénol A car ils affectaient la reproduction et la fertilité. En septembre 2011, l’ANSES publiait son rapport en recommandant de réduire l’exposition, en substituant les bisphénols A dans les matériaux au contact des denrées alimentaires. Suite à ses conclusions, le Parlement vote une loi en 2012 visant à la suspension de l’importation, de l’exportation et de la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A. Au 1er Janvier 2015, celui-ci est interdit dans les contenants alimentaires notamment les biberons.

 

Le bisphénol S, remplaçant du bisphénol A, danger ?

Face aux restrictions imposées par le Parlement, les industriels se sont adaptés en favorisant d’autres substituts dont le bisphénol S. Malheureusement, les craintes se sont faites très vite ressentir par certaines associations. Des chercheurs de l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse e du laboratoire Toxalim, en collaboration avec les universités de Montréal et de Londres, et soutenus par l’ANSES, ont mené une étude sur des porcelets. Les résultats, qui ont été publiés en juillet dernier, indiquent que la quantité de bisphénol S persiste plus longtemps dans le corps et à des concentrations plus élevées que celle du bisphénol A. Les concentrations du bisphénol S dans le sang serait 250 fois supérieure à celle du bisphénol A. Le système gastro-intestinal du porc est très proche de celui de l’humain, c’est pourquoi il faut s’inquiéter pour notre santé. Pour le moment, les données toxicologiques sont insuffisantes pour évaluer précisément le danger. Cependant, elles vont permettre de continuer à évaluer les effets du bisphénol S sur le corps humain.

En attendant, privilégiez des matériaux pour les denrées alimentaires sans bisphénol S !

Sources :

https://ehp.niehs.nih.gov/doi/10.1289/EHP4599

https://www.anses.fr/fr/content/bisph%C3%A9nol

Dr Elodie Duquenne

Ajouté le 21 août 2019 à 10:29

Groupe Rocade

Adresse : 3 Rue du cristal, 33380 Marcheprime

Email :